Remplacer sa box – SeedBox – Babash

SeedBox ? Qu’est ce que c’est ? Cela signifie juste que vous configurer votre serveur pour qu’il télécharge à la place de votre ordinateur !

Je vais expliquer ici comment faire pour télécharger des torrents mais aussi sur les serveurs de type MegaUpload ( RIP ).

Téléchargements via torrent : Transmission

Il existe de nombreux logiciels pour les torrents : utorrent, torrentflux et transmission par exemple.

Mon choix s’est arrêté sur ce dernier car je le trouve beau et pas compliqué

Voici comment procéder :

[MAJ]Vous pouvez utiliser les plugins de OpenMediaVault pour installer et configurer Transmission plutôt que de le faire à la main

apt-get install transmission-daemon
/etc/init.d/transmission-daemon stop
nano /etc/transmission-daemon/settings.json

Eléments à modifier dans le fichier settings.json:

  • download-dir: répertoire de téléchargement
  • peer-port: port de téléchargement (à rediriger vers votre serveur dans la configuration freebox si vous n’êtes pas en DMZ et ouvrir ce port sur le firewall si nécessaire )
  • rpc-username: votre identifiant
  • rpc-password: votre mot de passe (à écrire en clair, il sera ensuite crypté au démarrage de l’application )
  • rpc-whitelist-enabled: TRUE ou FALSE, à activer si vous vous connectez depuis une IP fixe (à définir dans l’option rpc-whitelist), sinon à désactiver. Pour moi : false
/etc/init.d/transmission-daemon start

Il ne reste plus qu’à vous connecter sur http://[VOTRE_IP_SERVEUR]:9091/ pour admirer le résultat !
Tentez de télécharger un torrent. Si vous avez un souci de permission : « Permission Denied », il vous faut donner les droits d’écriture sur le répertoire de téléchargement ( download-dir ).
Sous OpenMediaVault :
  • Dans Gestion des droits d’accés – Dossiers partagés;
  • Ajouter ( si ce n’est déjà fait ) le répertoire :
  • Donner lui un nom : Downloads par exemple,
  • Sélectionnez le volume qui va bien,
  • Chemin d’accès : download-dir renseigné plus haut,
  • Spécifier les permissions que vous voulez,
  • OK.

En fonction des permissions données, vous aurez peut être à spécifier des ACL :
  • Sélectionner le dossier partagé,
  • Cliquer sur « ACL« ,
  • Choisir dans la liste  l’utilisateur et le groupe : debian-transmission,
  • Cocher pour les 2 : lecture/écriture
  • Cocher  « Appliquer les permissions aux sous répertoires et fichiers«
  • Appliquer
 

Plugin Firefox : Autotrans


Télécharger le plugin Autotrans pour firefox pour version < 12.
Télécharger le plugin Autotrans-Reloaded pour firefox pour version > 12.
Allez ensuite dans le gestionnaire des modules firefox pour configurer ce plugin :
  • Entrez l’adresse IP de votre serveur,
  • Modifier le port si vous l’avez changé,
  • l’identifiant et le mot de passe.

Testez à nouveau de télécharger un fichier via torrent :

Et dans votre serveur transmission, vous aurez :

Téléchargements autres : Pyload


Ce logiciel permet de télécharger de nombreux fichiers sur des plateformes bien différentes : One Click Hoster, sites vidéos, liens http/ftp, bref, tout sauf les torrents 🙂
Ce logiciel est développé en Python et nécessite donc quelques librairies pour fonctionner :
apt-get install python python-crypto python-pycurl python-openssl python-imaging mercurial tesseract-* spidermonkey-bin

Ensuite, il faut télécharger le fichier deb sur le site officiel.

Lire plus :   Création d'un compte twitter

Pour l’installer :

dpkg -i pyload-v0.4.9-all.deb

Tapez cette commande pour configurer le soft:

python pyLoadCore.py -s

Pour lancer Pyload au démarrage machine, créez un fichier dans /etc/init.d/ :

nano /etc/init.d/pyload
#!/bin/sh ### BEGIN INIT INFO # Provides: pyload # Required-Start: $all # Required-Stop: # Default-Start: 2 3 4 5 # Default-Stop: 0 1 6 # Short-Description: start pyLoad # Description: start pyLoad ### END INIT INFO case "$1" in start) echo "Starting pyLoad." su -c "/opt/pyload/pyLoadCore.py --configdir=/opt/pyload/.pyload --daemon" pyload ;; stop) echo "Shutting down pyLoad." su -c "/opt/pyload/pyLoadCore.py --quit" pyload ;; *) echo "Usage: $0 {start|stop}" exit 1 esac exit 0

Je ne souhaite pas faire tourner ce soft en root pour des raisons de sécurité, je vais donc créer un utilisateur pyload et donner les droits d’exécution sur le répertoire du logiciel et du stockage des fichiers:

adduser pyload
chown -R pyload:pyload /etc/pyload/
chown -R pyload:pyload REPERTOIRE_DE_STOCKAGE

A présent, il faut donner les droits d’exécution de ce script au démarrage machine :

chmod +x /etc/init.d/pyload
update-rc.d pyload defaults

N’oubliez pas de donner les droits à l’utilisateur et groupe pyload sur le répertoire de téléchargement, comme vous l’avez fait pour transmission !

Démarrez Pyload via cette commande :

/etc/init.d/pyload start

Connectez vous sur cette adresse : http://VOTRE_IP:8000/

Conclusion

Nous sommes arrivés au bout de notre configuration SeedBox. Encore des fonctionnalités qui nous rapprochent du but ultime 🙂

J’espère que tout cela va vous inspirer, vous donnez envie.

          
        

A lire également