Ma philosophie sur la domotique

Je vais (re)partager avec vous ma philosophie sur la domotique. J’attends pas là, comment ai- je organisé ma domotique en fonction de mes idées, mes contraintes, tout en gardant un système simple au quotidien.

Tout d’abord, sachez que je réfléchi à la domotique depuis 2012 mais c’est début 2017 qu’elle débarque à la maison.

A l’époque, l’idée de la domotique était pour automatiser les volets roulants chez moi. Mettre des modules Somfy et autres coûtaient chers et je me suis dit que pour le même prix, je pouvais me lancer dans de la domotique. C’était plus ouvert et évolutif que de prendre juste ces modules tout faits.

Contraintes imposées et idées de fonctionnement

Petit rappel et compléments ici de ce que je souhaitais pour ma domotique.

Je ne souhaitais ( et je souhaite toujours ) utiliser des protocoles, des langages ou des systèmes ouverts, open-source etc… Pourquoi cela? Car je veux avoir la main sur mon installation, ne pas avoir des données sur le cloud etc…

Mettre des données sur le cloud, c’est être dépendant.

Je ne veux pas mettre mon automatisation sur le net au risque de tout perdre lorsque la société fermera comme les lapins Nabaztag.

Je ne souhaite pas non plus avoir un abonnement à payer du jour au lendemain car toutes mes données sont dans le cloud et que, pris au piège, je sois dans l’obligation de passer à la caisse et attendant de changer toute l’installation.

Je veux que ma domotique fonctionne lorsque je n’ai plus internet.

Pire encore, je ne veux pas être dépendant de ma domotique : Si ma box ne fonctionne plus, je veux les commandes manuelles !

Je ne veux pas non plus de protocole propriétaire qui m’empêchera d’interconnecter les objets avec ma box.

KISS : « Keep It Simple Stupid »

Je veux avoir un seul et unique point pour gérer toute ma domotique afin d’avoir une administration facilité mais surtout automatiser des tâches avec des produits qui n’auraient pas été compatibles entre eux à la base.

Un seul point de gestion : la box domotique

Cette idée est surtout super pratique lorsque l’on doit acheter des nouveaux produits. Ma seule question est : « Est ce compatible avec ma box ? » Si oui, alors je pourrais en faire ce que je veux 😉

L’idée donc derrière tout cela se cache la box domotique et le(s) protocole(s).

Choix de la box domotique

Toujours à l’époque, le X10 RF et le Zwave étaient très plébiscités par les box domotique du commerce ( que je me refusais pour les raisons citées au dessus ).

Un jour, une toute nouvelle box, open-source, développée par des gens comme vous et moi est sortie : Jeedom.

Jeedom a donc été pour moi la révélation. C’était cette box domotique est pas une autre : la communauté était là, l’interface soignée, tout est stocké chez moi, les scénarios se font sous forme de brique donc super simple etc… Je savais que j’allais pouvoir compter sur elle et les nombreux développements pour ajouter des protocoles pas encore sur le marché et cela allait assurer la pérennité de mon système.

Choix des protocoles de domotique

Au niveau protocole, pour mon souci de volet roulant, je me suis donc lancé sur le Zwave car c’était le protocole qui me donnait le retour d’état ( savoir si le volet et ouvert ou fermé ), le réseau était maillé, donc même dans une grande maison, je pouvais communiquer avec tous les objets sans rajouter de relais.

C’était cher, mais pas plus que les modules propriétaires et fermés du commerce, je suis donc parti là dessus.

De plus, le Zwave était un protocole non propriétaire et donc j’étais sûr, malgré le prix, de pouvoir changer de box facilement au besoin.

Et à l’époque, il n’y avait que zwave quasiment ! Maintenant, on peut gérer ses volets roulants pour beaucoup moins cher !

La réactivité de Jeedom à s’adapter

Les mois sont passés, mes volets roulants automatisés et Jeedom a évolué.

Jeedom a évolué d’une manière fulgurante en y ajoutant des plugins à tout va, la gestion de nouveaux capteurs domotiques, tout cela grâce à la communauté et aux développeurs à l’origine du projet.

Aucune raison pour moi de changer de box, elle faisait tout ce dont je voulais.

J’ai donc ajouté, entre autres, du Xiaomi, des Yeelights , un thermostat Nest et même du ESPEASY.

Evolution de ma domotique

A présent, les produits pullulent de partout, avec leurs propres spécificités, cela devient compliqué de savoir si le produit peut s’installer physiquement chez soi mais ce n’est rien à côté de savoir si ce produit pourra communiquer avec les autres objets domotiques.

Pour moi, Jeedom a réussi a relever mon idée du « KISS ». Ma seule question lors de l’achat d’un nouveau produit a été : « Est- ce compatible avec Jeedom ? »

J’ai donc pu, au fil des mois, ajouter les capteurs Xiaomi à mon installation, ajouter un thermostat Nest, gérer mon onduleur, récupérer la météo, les périodes de vacances, gérer mon Google Home mini, ma chromecast etc… Tout cela avec Jeedom comme seul et unique point d’entrée. Ma seule question était : « Est- ce compatible avec Jeedom ? »

Ces objets, de base, ne communiquent pas entre eux, mais grâce à Jeedom, j’ai pu monter mon alarme avec les capteurs Xiaomi et faire la sirène avec mon Google Home tout en m’envoyant un message sur Telegram avec la photo de la webcam du salon.

J’ouvre mes volets à l’heure du lever de soleil, uniquement quand ce ne sont pas les vacances scolaires ou les jours fériés, sinon ils ne s’ouvrent que plus tard s’il n’y a personne à la maison.

J’ai pu créer une simulation de présence en ouvrant/fermant les volets lorsque le soleil se couche, allumer/éteindre les lumières Yeelight et multiprises broadlink, sauf si mes capteurs Xiaomi détectent une présence dans la maison.

Tous ces capteurs/objets connectés sont donc en un seul et même lieu. Utilisables tous autant qu’ils sont, pour faire des actions en fonction de leur état.

J’ai obtenu une gestion homogène avec des objets hétérogènes

Assistants vocaux

A présent, nous voyons les assistants vocaux : « Ok Google », « Alexa », « Hey Siri ! » débarquer.

Et bien le jour ou j’ai voulu acheter un Google Home, ma question a été, vous vous en doutez : « Est ce compatible avec Jeedom ? »

Et bien pour moi, tout comme dans ma philosophie du départ, ces assistants ne sont que des objets supplémentaires dans mon univers homogène Jeedom.

Avec l’aide d’un plugin, Jeedom sait donc gérer ma chromecast ( Mi box S ) et mon Google Home.

Ok Google pour ma domotique

En l’état, avec ce fameux « plugin Google » de Jeedom, ma Google Home n’est qu’un récepteur multimédia.

Mon « Ok Google » m’ouvre les fonctionnalités natives de Google mais c’est tout. Je ne peux pas commander ma maison à la voix.

Seulement là ou j’ai rusé, c’est grâce à « IFTTT », j’ai interfacé ma maison avec lui. Avec une seule applet IFTTT, je commande tout ce qui peut être commandé dans ma maison : volet, lumière, chauffage, alarme, ambiance Disco 😉

IFTTT me permet donc de contrôler ma maison, mais je n’ai pas de retour vocal. C’est ma seule contrainte. D’un côté, si vous demandez à votre Google Home d’ouvrir le volet ou la lumière, étant sur place vous le verrez 🙂

Si vraiment cela vous embête, Jeedom travaille sur un moyen officiel.

Fidèle à ma philosophie

Pour l’instant je ne regrette pas mes choix :

  • Jeedom se porte comme un charme, aucune souci depuis 2 ans. Je l’ai passé sur une VM et non plus un raspberry pi pour gagner en performance et ne pas ruiner des cartes SD à gogo.
  • Tout nouvel objet se doit d’être compatible Jeedom mais : Jeedom évolue et me permet de compléter ma domotique avec des capteurs plus ou moins récents et plus ou moins chers,
  • Jeedom centralise le tout, sans aucune données dans le cloud et me permet donc de garder la main dessus et m’évite les problèmes en cas de coupure internet.
  • Les seules entorses à la règle ont été d’y ajouter un Google Home et IFTTT. Je suis dépendant d’eux et d’internet. Mais la commande vocale peut ne plus fonctionner, ce n’est pas grave en soi, j’ai toujours les commandes manuelles et la domotique en local.

francois

Passionné par les nouvelles technologies depuis ma jeunesse, je continue aujourd'hui par mon métier cette passion. Toujours curieux, je tiens ce blog comme mémo de mes découvertes et profite de cet espace pour vous les faire partager.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. iPapy dit :

    Bonjour François,
    Comme je te rejoint dans tout ce que tu as dit, et c’est bien ce que je cherche à faire avec ma domotique, tout comme toi, avant chacun de mes achats la question est « Est ce compatible avec Jeedom » et tout comme toi les seuls entorses que j’ai faite sur mon installation sont une Google Home et IFTTT.
    Alors oui c’est vrai tu m’as beaucoup inspiré, je me suis servi de beaucoup de tes tutos car en plus tu cherches toujours a faire simple à comprendre, même si parfois j’ai mis du temps à mettre certaines choses en œuvre tu as toujours été d’un grand aide. Je ne regrette pas non plus mon choix avec Jeedom, ayant testé d’autres systèmes open sources en parallèle de mon Jeedom j’ai toujours fini par les laisser tomber au profit de Jeedom qui tournait à coté.
    Que dire en conclusion, simplement j’espère que tu continuera très longtemps à nous proposer de belle choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *