Déplacer son root vers un LVM

 

J’ai une VM qui n’était pas installée en LVM.

A présent, mon OS n’a presque plus de place, je vais donc profiter du changement de disque pour passer en LVM.

Il faut donc, dans un premier temps, lui attribuer une espace supplémentaire au niveau de vSphere.

Pour que cela soit pris en compte, il faut redémarrer la machine une première fois. Le disque nouvellement arrivé s’appelle donc « sdb ». Le vieux qui est blindé est « sda ».

 

Création de la partition /boot

Il ne faut pas tout mettre en LVM. Le mieux est de créer au moins une partition /boot de base en ext3 avec 200M. Cela suffira amplement.

Une fois cette partition /boot créée, il faut faire la seconde partition qui utilisera tout le reste de l’espace. C’est cet espace qui sera donc créé en LVM.

Pour cela, utiliser la commande :

[crayon-5dacb66f50e3d035838391/]

Nous avons donc à présent :

  • /dev/sdb1 de 200M qui sera utilisé en /boot
  • /dev/sdb2 qui sera utilisé en LVM.

 

Avant de passer à la suite, n’oubliez pas de formater /boot en ext3.

 

Création des partitions LVM nécessaires

Je ne vais pas expliquer ici comment créer un espace en LVM,  ce tuto l’explique très bien : comment créer les partitions LVM.

Sachez juste que pour la suite du tuto, le virtualgroup s’appelle « system » et le volumegroup s’appelle « OS ».

 

Copie de la config de grub

Je monte donc :

  • /dev/sdb1 sur /mnt/boot
  • /dev/mapper/system-OS sur /mnt/temp

Copier l’ancien /boot vers le nouveau ( /mnt/boot ).

 

Déplacement de la partition /

Se baser sur le tuto qui permet de déplacer la racine.

Lors du rsync, utiliser la commande suivante plutôt, cela exclue le  /boot et le /mnt où vous pourriez avoir des montages nfs qui seraient alors dupliqués pour rien :

[crayon-5dacb66f50e44526583516/]

Pendant la copie de votre système, on va modifier fstab et grub.

 

Modification de fstab

Attention ici, on modifie le futur système de fichiers, donc dans le répertoire /mnt/temp !


Ajouter la partition /boot :

[crayon-5dacb66f50e47001820631/]

 

Pour connaître l’UUID de la partition, tapez cette commande :

 

[crayon-5dacb66f50e48311284241/]

 

Et la partition / en remplaçant l’UUID par celui que la commande précédente vous à retourné :

[crayon-5dacb66f50e4a723055491/]

 

 

Modification de GRUB

Je vous explique le comportement qu’aura votre serveur au redémarrage :

  • Nous allons éteindre le serveur,
  • Retirez l’ancien disque sda,
  • Démarrer le serveur.

A ce moment, votre serveur ne va pas démarrer car grub sera bien configuré, mais la MBR ne sera pas présente.

On va donc utiliser un liveCD nommé SuperGrub2.
Ce dernier permet de trouver une configuration grub présent sur un disque , malgré le fait qu’il n’y ait pas de MBR.
Par contre, étant une copie de la configuration de votre vieux grub, il va falloir l’éditer pour faire correspondre à votre nouvelle configuration.

 

Voici un extrait du grub, avec en gras, les modifications :

menuentry ‘Debian GNU/Linux, avec Linux 2.6.32-5-amd64’ –class debian –class gnu-linux –class gnu –class os {
insmod part_msdos
insmod ext2
insmod lvm
set root='(hd0,msdos1)’
search –no-floppy –set /dev/sda1
echo    ‘Chargement de Linux 2.6.32-5-amd64 …’
linux    /vmlinuz-2.6.32-5-amd64 root=/dev/mapper/system-OS ro  quiet
echo    ‘Chargement du disque mémoire initial …’
initrd   /initrd.img-2.6.32-5-amd64
}

 

Pour rappel :

  • ajouter aussi en début de déclaration que grub doit charger le module LVM via la commande : insmod lvm
  • /dev/sda1 : /boot
  • la valeur de linux doit être modifiée car il ne doit plus y avoir /boot/ devant
  • la valeur de root doit pointer vers votre partition LVM ou se trouve l’OS

 

Votre nouvel OS va donc booter correctement et là, nous allons reconfigurer Grub pour que le prochain redémarrage se fasse sans l’utilisation du liveCD. Pour cela:

[crayon-5dacb66f50e4c617835134/]

 

Rebooter à nouveau pour tester

Normalement, votre OS doit démarrer sans problème !

UUID=8925a723-2193-4735-a60a-3ea0e134cc1f /               ext3    errors=remount-ro 0       1

francois

Passionné par les nouvelles technologies depuis ma jeunesse, je continue aujourd'hui par mon métier cette passion. Toujours curieux, je tiens ce blog comme mémo de mes découvertes et profite de cet espace pour vous les faire partager.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *