Transférer Jeedom sur du nouveau matériel

J’ai installé Jeedom sur un Raspberry Pi de première génération pour commencer en domotique. Seulement, après quelques mois d’utilisation, le Raspberry Pi montre des signes de faiblesse car il n’est pas assez puissant. Je vais donc vous expliquer comment transférer toute votre instance Jeedom sur du nouveau matériel sans rien perdre.

Pour cet article, je vais transférer Jeedom du Raspberry Pi 1 vers le 3, dernière génération.

Installation du nouveau matériel

Là, je ne vais pas rentrer dans le détail de l’installation, la documentation Jeedom sur le sujet est présente.

Sachez que pour mon cas, j’ai installé mon Raspberry avec la dernière « image netinstall » disponible.

Installez votre matériel comme le tout premier jour 😉

 

Sauvegarder la base de données

Jeedom est un site internet qui conserve votre configuration et vos scénarios en base de données. Sachez que tous les jours ou à chaque mise à jour, Jeedom sauvegarde cette base de données.

Avant tout d’aller plus loin, faites une sauvegarde de votre Jeedom juste avant coupure.

Pour récupérer le fichier, si vous ne vous êtres pas encore penché sur la sauvegarde, par défaut, elle se trouve ici : /var/www/html/backup avec Winscp par exemple.

Sinon, pour les moins expérimentés,vous pouvez télécharger depuis l’interface web de Jeedom dans : Général > Administration > Sauvegardes

 

Sauvegarder les plugins

Vous avez au moins installé un plugin depuis le début, ne serait-ce que le plugin Zwave ou RFXcom. Il faut donc les sauvegarder aussi.

Avec WinSCP, dans le répertoire /var/www/html/plugins, téléchargez tous les répertoires.

Éteindre l’ancien matériel

A présent, vous pouvez éteindre l’ancien matériel et le conserver en cas de problème.

Nous allons à présent configurer le nouveau pour avoir la même configuration réseau.

 

Configuration réseau du nouveau matériel

Sous le Raspberry Pi, vous pouvez utiliser la carte réseau filaire ou alors le WIFI. A vous de choisir.

Dans mon cas, pour faciliter l’installation, j’ai récupéré l’adresse MAC de l’interface réseau, et dans ma freebox, j’ai attribué l’ancienne IP. Comme cela, rien à faire en ligne de commande 🙂

 

Premier démarrage

Démarrez donc votre matériel. Il aura donc l’adresse IP de votre ancien matériel. A vous de jouer en vous connectant dessus avec WinSCP.

Ceci étant le premier démarrage, les identifiants de connexion sont ceux par défaut, à savoir : « root/Mjeedom96 »

Pensez à changer le mot de passe root via la commande suivante :

 

Restauration

Dans un premier temps, déposez les fichiers de plugins dans le répertoire en question.

Ensuite, dans l’interface web de Jeedom, dans la partie « Sauvegarde », renvoyez le fichier et restaurer votre sauvegarde.

 

Installation des dépendances

Une fois tout terminé, Jeedom fera des erreurs. En effet, nous avons copié les plugins, remis la sauvegarde, mais vous avez derrière tout cela une « fresh install ». Certains plugins comme « Zwave » nécessite des librairies/dépendances.

Il faut donc, pour chaque module le nécessitant, réinstaller ces dépendances.

Pour le cas du Zwave :

Puis, « Configuration » :

Cliquez sur « RELANCER ».

Les autres choses

Je vous laisse vérifier que votre installation domotique fonctionne parfaitement : monter/descendre les volets, allumer les lumières, lancement des scénarios, état de santé de votre réseau, des piles etc…

Pensez aussi que si vous aviez le HTTPS de configuré précédemment, il faudra refaire la manipulation.

 

Voilà, tout donc être opérationnel à présent !

francois

Passionné par les nouvelles technologies depuis ma jeunesse, je continue aujourd'hui par mon métier cette passion. Toujours curieux, je tiens ce blog comme mémo de mes découvertes et profite de cet espace pour vous les faire partager.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. wanabo dit :

    Merci pour cet article  qui m’a aidé à sauter le pas.

    A noter que je n’ai rien eu à faire concernant les plugins. Après import de sauvegarde, ils étaient présents. La relance des dépendances s’est fait aussi automatiquement un plugin après l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *